NOS ACTIONS

Nos actions de formation se divisent en deux axes, l’un orienté vers la jeunesse et l’autre s’adressant plus particulièrement au monde professionnel.

QU’EST CE QUE C’EST ?

Objectif

Organiser plusieurs étapes par an dans trois pays méditerranéens (Tunisie, Liban, France) regroupant professionnels et étudiants de l’Economie Sociale et Solidaire autour de problématiques et d’enjeux rencontrés sur le terrain par les acteurs de l’entrepreneuriat social.

 

Moyen d’actions

Chaque étape est structurée sur trois axes parallèles, les étudiants se répartissent en différentes équipes.

 

Service 

Apporter un service concret et opérationnel aux entreprises sociales partenaires. Les équipes-Service travaillent à la mise en forme de solutions face à des enjeux rencontrés par les entrepreneurs sociaux. Composées de 5 étudiants, les équipes-Service sont encadrées par des professionnels de l’entrepreneuriat social. Les missions commencent quatre mois avant la réalisation de l’étape afin d’identifier avec les entrepreneurs sociaux accompagnés les problématiques rencontrées et de comprendre le contexte global de l’action.

 

Recherche et action 

Contextualiser les acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire et leur rôle dans la société. Les équipes-Recherche travaillent autour d’une problématique rencontrée par le territoire, à laquelle les entreprises sociales peuvent apporter des solutions innovantes ou autour des différents modèles d’entreprises sociales qui composent l’écosystème national. Les équipes-Recherche sont composés de 3 étudiants, et sont encadrées par un universitaire. Chaque article produit a pour objectif d’être publié dans une revue scientifique. Les missions commencent 4 mois avant la réalisation de l’étape afin d’identifier les problématiques, et l’ensemble des acteurs concernés.

 

Webdocumentaire 

Valoriser les initiatives des entrepreneurs sociaux et leurs impacts. Les équipes-Webdocumentaire travaillent autour de la mise en valeur d’initiatives d’entrepreneuriat social et de ses acteurs en lien avec une problématique commune liée au contexte national. Constituées par 5 étudiants, les équipes-Webdoc sont encadrées par une photo-journaliste et un assistant caméraman.

 



PROCESSMED 2019

LIBAN

Service

Les étudiants de Sciences Po Lyon se sont répartis en quatre équipes service, auprès d’entrepreneurs travaillant sur la crise des déchets au Liban. 

La première équipe a travaillé avec GreenTrack, et son fondateur Khoder Eid. Cette organisation s’occupe de la sensibilisation, à travers les GreenWomen, de la collecte, avec les GreenMen, du tri et de la revente de déchets dans le quartier de Jabal Mohsen à Tripoli. Les étudiants ont préparé une proposition de campagne de crowdfunding ainsi qu’une plaquette pour la recherche de fonds. Ils ont également rédigé une proposition de mise en place d’un système de compost en lien avec les campagnes de sensibilisation déjà effectuées par Green Track. 

La deuxième équipe s’est concentrée sur le recyclage du verre, aux côtés de Mario Ghoraieb, responsable du pôle environnement d’arcenciel. A l’aide de nombreuses recherches et d’interviews, ils se sont attelés à dresser une cartographie des acteurs du verre au Liban afin qu’arcenciel puisse se positionner dans le recyclage du verre.  

La troisième équipe a travaillé sur un projet de sensibilisation auprès des enfants libanais aux côtés de Georges Bitar, fondateur de l’application Live Love Recycle. Cette dernière emploie des réfugiés syriens pour collecter gratuitement les déchets recyclables des habitants de Beyrouth. Au-delà de son application, et du recyclage, Georges souhaite sensibiliser la population et la jeunesse afin qu’elles réduisent leurs déchets. Ainsi, les étudiants ont mis en place une fiche technique afin de mettre en lien écoles et centres de tri/collecte/recyclage sur un site internet.  

La quatrième équipe a travaillé avec l’entreprise sociale FabricAID, qui récupère des vêtements, les trie, les nettoie pour ensuite les vendre à des prix très bas, à destination des communautés marginalisées et défavorisées. Aux côtés de son co-fondateur Omar Itani, les étudiantes ont analysé en profondeur la filière de l’effilochage, exploré de nouveaux débouchés, et se sont penchées sur la stratégie marketing de l’entreprise sociale, afin qu’elle promeuve davantage ses vêtements « upcyclés ». 



Participants:

Entreprises sociales accompagnées:


Structures rencontrées:

Remerciements:

Merci aux 211 KissKissBankeurs pour leur soutien !






PROCESSMED 2018

FRANCE

Diffusion

Différentes projections des documentaires passés et des stories de Yallah Medina ! ont eu lieu tout au long de l’année, dans les locaux de l’Institut d’Etudes Politiques de Lyon, de l’ESCD 3A, à Evolem, aux Clés de l’Atelier, … Ces événements ont été l’occasion pour les anciens étudiants de revenir sur leur expérience et de la partager. Ils ont aussi occasionné des temps d’échange entre le public, les intervenants et les étudiants. 

Week-End France

C’est à Matour que s’est déroulé le Week-End de ProcessMéditerranée ! Les membres du “staff” (arcencielarcenciel France, Shanti) ont accueilli d’anciens étudiants du programme, 13 étudiants de l’IEP de Lyon, et 4 étudiantes de l’école 3A. Un bilan de 2018 a été fait, ainsi qu’une préparation de l’année suivante. 

Les étudiants ont pu faire connaissance grâce à des activités de teambuilding. Les anciens de ProcessMed ont proposé différents ateliers afin de préparer au mieux les sessions de l’année 2019 : gestion de conflit, mises en situation, simulation de jury d’appel à projet, communication externe, confiance, gestion de projet. 

Les anciens ont également partagé leur expérience, et transmis leur savoir-faire. Ce week-end a globalement été l’occasion de resserrer les liens entre les étudiants des différentes écoles, et les acteurs de la communauté ProcessMed. 



Participants:

Entreprises sociales accompagnées:


Structures rencontrées:

Remerciements:


TUNISIE (ECOLE 3A)

Service

Deux équipes-service ont mis leurs compétences à disposition de deux structures présentes au cœur de la Medina de Tunis.

La première, Beity, a pour objectif d’accompagner les femmes victimes de violence, de discrimination et d’exclusion socio-économique en leur offrant des services d’hébergement, de soutien psychosocial, d’orientation juridique et d’aide à la réinsertion économique. L’équipe-service a donc travaillé sur la mise en place de « Beity-Conseil », une unité ayant pour objet de vendre des études, des formations et des consultances aux ministères, aux institutions internationales, aux ONG et aux entreprises. L’intégralité des prestations sera reversée à Beity afin de soutenir les programmes de l’association. Les étudiantes ont également travaillé à la création d’indicateurs pour évaluer les coûts de prise en charge quotidien d’une femme accueillie par l’association et valoriser le bénévolat qui occupe une place importante dans la structure.

La seconde, le Collectif Créatif, cherche à faire connaître la médina, à travers l’organisation de projets variés : production manuelle et artisanale, arts visuels, produits de design, journal participatif et visites guidées. Les étudiants ont proposé la mise en place de systèmes pour rationaliser et organiser le rôle du Collectif auprès de ses différents membres, et présenté des solutions visant à permettre au Collectif de s’autofinancer.

Web-documentaire

Durant toute la semaine, les étudiant.e.s qui le souhaitaient ont arpenté les rues de la médina afin de mettre en lumière ses différents aspects, le tout à travers cinq vidéos “stories”.

A travers des échanges avec des habitants de la médina et des interviews avec des personnalités s’engageant sur ce territoire, la première story permet de découvrir ce carrefour historique, social, culturel et économique qu’est la médina. La deuxième vidéo revient sur l’association Beity, avec des interviews de sa fondatrice et présidente, ainsi que certaines bénéficiaires. La troisième story traite de l’enjeu de la préservation de l’artisanat de la médina, qui se traduit par l’organisation de projets de construction collaborative. Le but est de donner de l’activité aux jeunes. La quatrième story présente la médina sous son aspect culturel. Différentes organisations et festivals, comme Doora Fel Houma ou encore Interference cherchent à souligner le rôle de l’art comme vecteur de développement et à aider la population à se réapproprier l’espace. La dernière vidéo souligne le rôle essentiel de l’entrepreneuriat dans la médina, afin de préserver l’identité du quartier et de l’empêcher de devenir un musée.



Participants:

Entreprises sociales accompagnées:


Structures rencontrées:

Dar Ben Gacem

El Warcha

Initiative Doora fel Houma

Festival Interférence

Nokta

Remerciements:

Merci aux 77 KissKissBankeurs pour leur soutien !


TUNISIE (IEP)

Service

Les étudiants se sont répartis en deux équipes-service mixtes interculturels avec de jeunes Tunisiens.

La première équipe, dite “hub social”, a travaillé pour l’entreprise sociale Shanti. Elle a commencé à rédiger un cadre logique puis un plan d’action, avant de partir à la rencontre des différents acteurs de Nefta. Les étudiants ont pu rencontrer les tisseuses de El Mensej, le directeur et les animatrices de la Maison des Jeunes, ainsi que des membres de l’Association des Fidèles du Lycée de Nefta. Ces différentes rencontres ont permis d’envisager des partenariats avec Shanti, au sein d’un hub social.

La seconde équipe a travaillé sur le projet de “garderie intégrée” porté par Shanti. Ils ont travaillé sur les programmes de formation et l’organisation de l’école ainsi que sur les profils d’intervenants à contacter. Ils ont également rencontré deux porteurs locaux du projet ainsi que la potentielle future directrice de la garderie intégrée en cours de création, qui sera amenée à intervenir au sein de l’école des parents également. L’Ecole des Parents vise ainsi à permettre une mobilisation communautaire dans la région de Nefta et à construire petit à petit des liens de confiance entre les différents acteurs concernés par la question du handicap.

Documentaire

L’équipe documentaire, composée de jeunes Français et Tunisiens, s’est rendue à Tunis et à Sfax pour filmer des scènes de l’art urbain tunisien. Différents artistes de la scène underground tunisienne ont été approchés et interviewés.

Encadrés par la photojournaliste professionnelle Eléonore de Bonneval et accompagnés par la co-fondatrice de Shanti Lobna Saïdi, les étudiants ont pu réaliser un reportage photographique et ainsi perfectionner à la fois leurs techniques photo et vidéo. Riche des débats et dialogues au sein de l’équipe et avec les personnes rencontrées et interviewées, le documentaire offre une perspective unique sur l’art urbain en Tunisie.



Participants:

Entreprises sociales accompagnées:


Structures rencontrées:

Lycée de Nefta

Centre Culturel Mustafa Khraief

Remerciements:

Merci aux 188 KissKissBankeurs et à la Brasserie du Midi pour leur soutien !






PROCESSMED 2017

FRANCE

Diffusion

Plusieurs restitutions des étapes tunisiennes et libanaises en 2017 ont été organisées. Les deux  webdocumentaires (L’or Bleu du Liban, Retour Eaux Sources ) produits cette année ont été diffusés à Lyon et à Tunis afin de sensibiliser le grand public sur la primordiale question de l’eau dans une région fortement touchée par la sécheresse et la pollution.

Développement et renforcement

Bilan de l’année 2017 mais surtout préparation de l’année 2018. Développement des nouveaux plans d’actions pour élargir l’impact du programme processmed en renforçant notre collaboration avec notre nouveau partenaire Shanti. Un séminaire interne a été ainsi organisé. Ce weekend a été l’occasion de renforcer les liens entre les jeunes, et les différents acteurs de la communauté processmed.

Intégration

Un transfert de savoirs, savoir-faire et savoir-être entre les anciens et les nouveaux participants du programme. Les anciens ont proposé des ateliers formels et ludiques aux nouveaux jeunes des étapes 2018  autour du lac de Matour pour partager leurs expériences du programme. Gestion de conflit, préparation de projet, communication externe, connaissances techniques en audiovisuels ou encore outils de recherche, de nombreux thèmes ont été abordés et transmis aux futurs équipes afin de les préparer au mieux à l’étape Tunisie (janvier 2018) et à l’étape Liban (février 2018).

 



Participants:

Entreprises sociales accompagnées:

Structures rencontrées:
Remerciements:

TUNISIE

Services

Des solutions clés en mains pour deux entreprises sociales tunisiennes situées à Nefta, dans le gouvernorat de Tozeur au sud-est de la Tunisie. L’association Shanti pour réfléchir à la création d’une garderie intégrée accueillant des enfants en situation de handicap sur le modèle de la garderie intégrée au Liban de Taanayel. L’équipe-service a établi un constat des besoins des enfants en situation de handicap et de leur famille puis a proposé différents moyens pour répondre aux objectifs identifiés, en collaboration avec plusieurs acteurs locaux avec des indicateurs précis et une proposition d’un modèle économique viable.

La seconde équipe-service s’est penchée sur les enjeux de l’agriculture à Nefta, notamment la culture de datte. Elle a proposé des pistes d’amélioration de la situation pour les producteurs de dattes, en réfléchissant au développement de produits dérivés, et en tenant compte des contraintes quotidiennes (accès à l’eau, aux terres, protection sociale, etc).

 

Recherche-action

Une contextualisation sur dans un premier temps, l’ensemble des structures de support de l’entrepreneuriat social en Tunisie, avec notamment une cartographie de ces structures, et une étude des synergies existantes entre ces structures. Dans un second temps, une recherche plus poussée sur les impacts de l’entrepreneuriat sociale sur l’économie informelle familiale dans le contexte tunisien.

Web-documentaire

Des rencontres avec les acteurs de l’économie sociale et solidaire en Tunisie travaillant sur les enjeux de la gestion de l’eau dans les oasis et en particulier dans l’oasis de Nefta. Pour comprendre au mieux l’envergure du problème, l’équipe a interviewé des acteurs aux profils variés : entrepreneurs sociaux, agriculteurs, institutions publiques, ONG, associations et universitaires. Réalisation du webdocumentaire Retour eaux Sources



Participants:

Entreprises sociales accompagnées:


Structures rencontrées:
Remerciements:

LIBAN

Services

Des solutions clés en mains pour deux entreprises sociales libanaises. Wataneh, coopérative agricole de petits agriculteurs, qui dans le contexte de la crise agricole libanaise essayent de trouver des solutions alternatives de distribution, et de valorisation de l’ensemble de la chaine agricole. L’équipe service a mené une étude de marché afin de déterminer les solutions de distributions les plus adéquates.

Les Rainbows Clubs d’arcenciel, qui font face à la difficulté d’une réduction de la mixité sociale et communautaire en leur sein, parmi leurs bénéficiaires. L’équipe service a déterminé une stratégie de communication pour accroitre l’audience des jeunes potentiels qui seraient intéressés de participer aux différentes activités des clubs.

Recherche-Action

Une contextualisation des entrepreneurs sociaux et leur rôle dans deux thématiques sociétales spécifique : la protection des femmes (notamment dans le contexte de la révocation de la loi sur le mariage entre un violeur et sa victime) et l’engagement citoyen de la jeunesse. Plusieurs entretiens ont été menés avec les acteurs de la société civile, les bénéficiaires et les institutions publiques concernés par ces problématiques.

Web-documentaire

Des rencontres avec les différents acteurs (entrepreneurs, municipalités, autorités publiques, associations, acteurs et institutions privés) en lien avec la problématique de l’accès à l’eau potable au Liban, et à la ressource en eau dans le pays. Le web-documentaire a dressé un état des lieux de la situation et des initiatives mises en place par les entrepreneurs sociaux pour tenter de résoudre les nombreux problèmes du au manque, à la non-gestion, et à la pollution de l’eau.



Participants:

Entreprises sociales accompagnées:


Structures rencontrées:
Remerciements:





PROCESSMED 2016

FRANCE

Diffusion

Plusieurs restitutions des étapes tunisiennes et libanaises, afin de présenter et diffuser les travaux des étudiants, des trois équipes : Service ; Recherche-Action ; Webdocumentaire. Deux projections des webdocumentaires (L’entrepreneuriat social en Tunisie, une autre révolution La crise des déchets au Liban) afin de sensibiliser le grand public sur les enjeux de l’entrepreneuriat social en Méditerranée, et l’engagement des entrepreneurs sociaux dans la région.

Développement

Un atelier de plusieurs jours entre l’ensemble des participants du programme pour dresser un bilan de l’année, faire une évaluation sur les retours des participants, déterminer les forces et les faiblesses en conséquence, et dresser un plan stratégique de développement du programme sur les années à venir.

Intégration

Un transfert de savoirs, savoir-faire et savoir-être entre les anciens et les nouveaux participants du programme. Les anciens deviennent eux-mêmes coachs, en prenant du recul sur l’ensemble des compétences qu’ils ont acquises en amont et durant les étapes, et passent le flambeau au nouveaux participants qui devront élaborer leurs propres projets dans le cadre d’action de processméditerranée. Un passage de flambeau à travers la méthodologie de la pédagogie inversée qui permet de valoriser les capacités de jeunes à être initiateurs du changement.



Participants:

Entreprises sociales accompagnées:

Structures rencontrées:
Remerciements:

LIBAN

Service

Des solutions clés en mains pour trois entreprises sociales libanaises. Le Domaine Agricole de Taanayel, sur la problématique de renforcement du pouvoir de distribution des petits producteurs locaux de pommes de la plaine de la Bekaa dans le contexte de la crise syrienne. Depuis plus de 5 ans, avec la fermeture des frontières, les petits et moyens agriculteurs libanais font face à une crise économique sans précédent, avec une chute des prix et une sur-production des denrées alimentaires, n’arrivant pas à écouler leur production, auparavant destiné aux pays arabes.

La garderie intégrée de Taanayel au Liban et l’entreprise sociale Shanti qui cherchent conjointement à répliquer le modèle de garderie intégrée (incluant des enfants en situation de handicap) et l’adapter au contexte tunisien pour un projet d’implantation dans la région de Nefta.

L’écolodge de Taanayel, le restaurant du Khan, et le centre de formation pour les femmes en difficulté Agnès Varis, sur une campagne de branding et de marketing, l’objectif étant de rassembler sous la même identité les trois différentes entités, travaillant conjointement dans un même espace.

Web-documentaire

Des rencontres avec les différents acteurs (entrepreneurs, municipalités, artistes, société civile) qui nous ont permis d’approcher de plus près des causes de la crise des déchets qui paralyse le Liban depuis plus d’un an. Le web-documentaire a dressé un état des lieux de la situation, et un portrait d’entrepreneurs sociaux qui tentent de trouver des solutions alternatives pour résoudre la crise et atténuer les conséquences sanitaires et environnementales désastreuses.



Participants:

Entreprises sociales accompagnées:


Structures rencontrées:
Remerciements:

TUNISIE

Service

Une solution clée en main auprès de l’entreprise sociale el Mensej permettant de répondre à une problématique de stratégie de développement sur deux ans. El mensej est une entreprise sociale située à Nefta dans le sud de la Tunisie. Elle valorise un savoir –faire artisanal de confection de tapis à partir de fripes détricotées. Les artisanes sont des femmes au foyer, contribuant elles-mêmes à leur propre développement.

Recherche – Action

Une contextualisation des entrepreneurs sociaux et leur rôle dans la société via une recherche sur les implications du projet de loi visant à encadrer l’entrepreneuriat social en Tunisie. Plusieurs entretiens ont été menés avec les élus et fonctionnaires tunisiens de différents ministères ainsi que les entrepreneurs sociaux directement concernés par le projet.

Web-documentaire

Des rencontres avec les acteurs de l’économie sociale et solidaire en Tunisie afin de dresser un état des lieux des initiatives d’entrepreneuriat social, cinq ans après la révolution, de leurs impacts, leurs difficultés et les représentations véhiculées au sein de la société. Le web-documentaire cherche à mettre en avant les initiatives locales et les retombées positives de ces entrepreneurs sociaux rencontrés au fil du reportage.



Participants:

Entreprises sociales accompagnées:


Structures rencontrées:
Remerciements:

QU’EST CE QUE C’EST ?

Objectif

Former, valoriser et renforcer les capacités de six entreprises sociales en création, dans trois pays méditerranéens (Tunisie, Liban, France), par an, intégrant le réseau arcenciel et permettant de répondre à un besoin social fort.

 

ARCENCIEL FRANCE

Créée en 2006, arcencielfrance est une association française à but non lucratif, reconnu d’utilité publique, qui reprend la vision, la mission, les principes d’action et la culture institutionnelle de son aînée libanaise. Elle a principalement développé son activité dans le domaine de la formation académique et professionnelle et fonctionne comme un réseau de formateurs et d’experts spécialisés dans les questions de développement durable et de l’entrepreneuriat social au Maghreb et au Moyen-Orient. Son objectif est double : renforcer les capacités des entrepreneurs sociaux présents et en devenir à travers une formation innovante, utilisant les méthodes de la pédagogie inversée ; sensibiliser les jeunes sur les initiatives des entrepreneurs sociaux du sud de la méditerranée et leur potentiel en tant qu’initiateurs du changement.

ARCENCIEL LIBAN

arcenciel est une association libanaise à but non lucratif créée en 1985 durant la guerre civile.

En 1995, elle est reconnue d’utilité publique par le Décret Présidentiel N7541. Elle travaille avec et pour toute personne en difficulté et se construit autour de 5 programmes et plusieurs centres répartis sur l’ensemble du territoire Libanais.

Aconfessionnelle et apolitique,arcenciel développe et propose des politiques nationales dans tous les secteurs où elle est active à partir des projets pilotes qu’elle développe sur le terrain, avec et pour les personnes en difficulté.

arcenciel participe au développement durable de la société en soutenant les communautés vulnérables et en intégrant les personnes marginalisées sans distinction aucune.

SHANTI

Après plusieurs années passées au plus près des acteurs de l’innovation sociale en Tunisie, l’équipe de Shanti veut donner les moyens aux acteurs du changement de trouver et construire leurs solutions aux défis rencontrés par leurs communautés. Co-fondée en 2016, Shanti a pour mission de promouvoir la co-conception de solutions innovantes et créatives aux problématiques sociales, économiques, culturelles et environnementales de la Tunisie d’aujourd’hui. Shanti développe sa mission à travers deux grands axes : l’accompagnement de nos partenaires dans l’implémentation et le développement de leur stratégie d’innovation sociale (formations, coaching, accompagnement sur le terrain, mise en réseau, sensibilisation, etc) ; la création, la co-création et le portage de projets d’innovation sociale à fort potentiel sur le terrain pour répondre aux défis identifiés par les communautés.

SHANTI

Après plusieurs années passées au plus près des acteurs de l’innovation sociale en Tunisie, l’équipe de Shanti veut donner les moyens aux acteurs du changement de trouver et construire leurs solutions aux défis rencontrés par leurs communautés. Co-fondée en 2016, Shanti a pour mission de promouvoir la co-conception de solutions innovantes et créatives aux problématiques sociales, économiques, culturelles et environnementales de la Tunisie d’aujourd’hui. Shanti développe sa mission à travers deux grands axes : l’accompagnement de nos partenaires dans l’implémentation et le développement de leur stratégie d’innovation sociale (formations, coaching, accompagnement sur le terrain, mise en réseau, sensibilisation, etc) ; la création, la co-création et le portage de projets d’innovation sociale à fort potentiel sur le terrain pour répondre aux défis identifiés par les communautés.

ARCENCIEL FRANCE

Créée en 2006, arcencielfrance est une association française à but non lucratif, reconnu d’utilité publique, qui reprend la vision, la mission, les principes d’action et la culture institutionnelle de son aînée libanaise. Elle a principalement développé son activité dans le domaine de la formation académique et professionnelle et fonctionne comme un réseau de formateurs et d’experts spécialisés dans les questions de développement durable et de l’entrepreneuriat social au Maghreb et au Moyen-Orient. Son objectif est double : renforcer les capacités des entrepreneurs sociaux présents et en devenir à travers une formation innovante, utilisant les méthodes de la pédagogie inversée ; sensibiliser les jeunes sur les initiatives des entrepreneurs sociaux du sud de la méditerranée et leur potentiel en tant qu’initiateurs du changement.

ARCENCIEL LIBAN

arcenciel est une association libanaise à but non lucratif créée en 1985 durant la guerre civile.

En 1995, elle est reconnue d’utilité publique par le Décret Présidentiel N7541. Elle travaille avec et pour toute personne en difficulté et se construit autour de 5 programmes et plusieurs centres répartis sur l’ensemble du territoire Libanais.

Aconfessionnelle et apolitique,arcenciel développe et propose des politiques nationales dans tous les secteurs où elle est active à partir des projets pilotes qu’elle développe sur le terrain, avec et pour les personnes en difficulté.

arcenciel participe au développement durable de la société en soutenant les communautés vulnérables et en intégrant les personnes marginalisées sans distinction aucune.

SHANTI

Après plusieurs années passées au plus près des acteurs de l’innovation sociale en Tunisie, l’équipe de Shanti veut donner les moyens aux acteurs du changement de trouver et construire leurs solutions aux défis rencontrés par leurs communautés. Co-fondée en 2016, Shanti a pour mission de promouvoir la co-conception de solutions innovantes et créatives aux problématiques sociales, économiques, culturelles et environnementales de la Tunisie d’aujourd’hui. Shanti développe sa mission à travers deux grands axes : l’accompagnement de nos partenaires dans l’implémentation et le développement de leur stratégie d’innovation sociale (formations, coaching, accompagnement sur le terrain, mise en réseau, sensibilisation, etc) ; la création, la co-création et le portage de projets d’innovation sociale à fort potentiel sur le terrain pour répondre aux défis identifiés par les communautés.

SHANTI

Après plusieurs années passées au plus près des acteurs de l’innovation sociale en Tunisie, l’équipe de Shanti veut donner les moyens aux acteurs du changement de trouver et construire leurs solutions aux défis rencontrés par leurs communautés. Co-fondée en 2016, Shanti a pour mission de promouvoir la co-conception de solutions innovantes et créatives aux problématiques sociales, économiques, culturelles et environnementales de la Tunisie d’aujourd’hui. Shanti développe sa mission à travers deux grands axes : l’accompagnement de nos partenaires dans l’implémentation et le développement de leur stratégie d’innovation sociale (formations, coaching, accompagnement sur le terrain, mise en réseau, sensibilisation, etc) ; la création, la co-création et le portage de projets d’innovation sociale à fort potentiel sur le terrain pour répondre aux défis identifiés par les communautés.